top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNatural & Tropical

Rencontre de Natural & Tropical : "Une sorcière au jardin" avec Alix

Dernière mise à jour : 5 janv. 2022

Faisons connaissance avec Alix qui possède sa propre marque de tisanes "Une sorcière au jardin" spécialisée en cycle féminin.

1. Alix, tu es une vraie amoureuse de la nature et tu en connais un rayon sur les plantes. Pourrais-tu nous raconter ton parcours et comment t’es venue cette passion ?

J’étais travailleuse sociale durant 10 ans auprès de personnes en situation de handicap mental. Je menais de front mon travail de chef de service et mon job de mère de 3 enfants et c’était tout simplement too much! Ce qui m’aérait l'esprit, c’était de mettre les mains dans la terre et de planter. J’aimais voir la vie naitre à travers un plant.


J’ai arrêté de travailler et j’ai de plus en plus jardiné. J’ai eu envie de me former, d’aller plus loin et de mieux découvrir la permaculture. Cela a été une révélation pour moi, formée par 100 % Zeb j’ai décidé de devenir tisanière.

2. Qu’apporte l’herboristerie de plus à la médecine?

Elles sont complémentaires. Je ne suis pas anti-médicament, loin de là, mais il est urgent de se réapproprier le pouvoir des plantes. La Guadeloupe est riche, nous avons tellement de plantes incroyables qui peuvent nous soutenir dans notre quotidien. Car oui, quand on a des douleurs de règles, il y a d’autres solutions qu’un anti-inflammatoire. Prendre de la "zeb a fanm" associée avec de la cannelle, peut soulager au naturel.




3. Quelles sont les plantes aromatiques/médicinales que tu recommandes le plus souvent à ta clientèle?

Il y a trois plantes que j’utilise tous les jours dans mon quotidien et qui sont très facile à avoir chez soi même avec un mini balcon. La trois tasses (qui se bouture très facilement) est merveilleuse pour son goût et pour ces propriétés multiples. Le gros thym que je mets dans tous mes plats, sauce et que j’adore en infusion. Il est si riche donc mettez du gros thym dans votre vie. Et la "zeb a fé" que je trouve géniale: très riche en vitamines A, B et C et en fer, parfait pour les femmes qui sont souvent carencées.



4. Le statut d’herboriste n’est toujours pas reconnu en France, penses-tu que cela puisse évoluer?

En effet, depuis 1941 sous Vichy, ce métier n’existe plus, cela a été rendu illégal. Du coup, seuls les pharmaciens sont habilités à vendre des remèdes à bases de plantes. Et moi j’avoue que cela me rend un peu dingue de ne trouver que de la camomille et du tilleul dans nos pharmacies en Guadeloupe. Toutefois, je crois tellement en notre génération pour se réapproprier ce lien avec la terre. Il est essentiel pour moi de souligner que l’usage des plantes n’est pas sans conséquences, on ne fait pas n’importe quoi avec. La formation est essentielle et ici, en Guadeloupe, on a la chance d’avoir un acteur qui a décidé de pallier ce manque de formation sur les plantes caribéennes : 100 % Zeb. La bibliothèque Lameca où j’adore aller emprunter des livres car elle regorge de livres très complète sur nos plantes.



159 vues1 commentaire

1 commentaire


anostalie.gabriel
09 mai 2022

😍😍 merci pour toutes ces précieuses informations!!

J'aime
bottom of page